10 – Migrations

SOLIDARITÉ ET PARTAGE

 

Les migrations sont massives et dramatiques

Alors que les pays riches permettent à leurs ressortissants (17 % de la population mondiale) de circuler librement, les autres États de la planète se partagent les miettes de la mondialisation. Dans ces États, guerres, crises économiques et/ou passages d’un régime dictatorial à un autre entraînent des exodes parfois massifs.

Les droits des migrants et réfugiés sont bafoués

Ces migrations ne se dirigent pas majoritairement vers les pays développés. En 2015, la Jordanie, le Liban et la Turquie accueillaient dix fois plus de réfugiés syriens que les 28 États membres de l’Union européenne qui ne cessent de verrouiller leurs frontières. Or les idéologies sécuritaires construisent l’intolérance et mettent en danger les libertés et la démocratie. L’instrumentalisation du terrorisme accroît le racisme et la xénophobie.

Mesure 10 – Migrations Exprimez-vous !Votez - Argumentez

Les conventions internationales de protection des migrant.e.s et d’accueil des réfugié.e.s, y compris des déplacé.e.s climatiques, seront respectées et renforcées.

La dignité des personnes accueillies doit être le fondement de toute politique migratoire. Les migrants doivent être reconnus comme des acteurs de la transformation des sociétés de départ et d’accueil. Le respect de leurs droits qui s’inscrit dans le cadre du respect des droits de tous doit être établi sur des principes d’égalité et non sur des questions d’ordre public.