06 – Lutte contre la pauvreté

SOLIDARITÉ ET PARTAGE

Les 18-25 ans sont les premières victimes de la précarité et de la pauvreté

Les 18/25 ans, qui n’ont pas droit au RSA, sont la catégorie la plus touchée par le chômage et la précarité. Leur taux de pauvreté est 60 % plus élevé que pour l’ensemble de la population française. Sur les 6,5 millions de jeunes de 18/25 ans, 2,3 millions sont étudiants, 1,8 million en emploi, 1,3 million sont chômeurs (23 %) et 1,1 million hors de ces trois catégories.

La dépendance familiale des jeunes a des effets négatifs

La condition des jeunes de 18/25 ans est le plus souvent directement liée aux ressources de leurs parents, reconduisant ainsi la reproduction des inégalités. Près d’un million d’entre eux travaillent pour vivre et payer leurs études ; 86 % vivent par obligation chez leurs parents.

Mesure 06 – Lutte contre la pauvreté Exprimez-vous !Votez - Argumentez

Une allocation inconditionnelle d’autonomie, d’un montant au moins égal à celui du Revenu de solidarité active (RSA) socle, sera versée à chaque jeune de 18 à 25 ans, et une réforme en profondeur de la politique des minima sociaux sera engagée pour aboutir à la mise en œuvre d’un revenu minimal garanti.

Le financement de la mesure pour les jeunes, à débattre, pourrait reposer en partie sur les droits de succession. Son coût est d’environ 40 milliards par an, somme que l’on peut réduire de 25 % si on tient compte de certaines autres aides qu’elle remplacerait. Pour les autres catégories, avec l’objectif à terme que personne ne puisse vivre en dessous du seuil de pauvreté, un revenu minimum social garanti clarifiant et simplifiant le système d’accès aux aides serait mis en œuvre.