12 – Alimentation, agriculture et pêche

RESSOURCES ET MODES DE VIE

La santé environnementale se dégrade

Non seulement 30 % des gaz à effet de serre, mais aussi 80 % des pathologies sont liés au contenu de notre assiette. La santé environnementale est gravement altérée par des pollutions agricoles : pesticides, perturbateurs endocriniens, antibiotiques, additifs, etc. L’agriculture accentue ses dépendances à la pétrochimie. Ses effectifs fondent tandis que progressent les grands fléaux de santé publique.

L’agriculture et l’alimentation industrielles sont nocives

L’industrialisation de l’agriculture s’effectue au détriment des écosystèmes, de la qualité nutritionnelle, et du tissu social agricole. Par ailleurs, l’alimentation est déséquilibrée : trop carnée au détriment de produits d’origine végétale, trop grasse, trop sucrée et trop salée. Enfin, les élevages industriels dépendent à 80 % d’importations de protéines fourragères devenues transgéniques et l’agro-industrie se maintient sous perfusion de deniers publics et d’intrants chimiques.

Mesure 12 – Alimentation, agriculture et pêche Exprimez-vous !Votez - Argumentez

La France proposera une réforme de la Politique agricole commune (PAC) favorisant le développement de l’agroécologie paysanne et le droit des peuples à se nourrir eux-mêmes.

Afin de rééquilibrer les protéines animales et végétales dans la production et la consommation, le développement de l’agroécologie paysanne (notamment en périphérie urbaine) est crucial, ainsi que le passage progressif en bio de toutes les restaurations collectives. Une réforme de la PAC y contribuera, en parallèle des initiatives locales qui se développent vivement. L’économie circulaire est à privilégier et nos modes de production et de consommation ne doivent pas altérer la biodiversité de notre milieu vital.